AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { dancing with the devil }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maddox Rowe

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 8

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 22:45


{ Maddox Rowe }
I solemnly swear that I am up to no good
✰ ✰ ✰


(NOM, PRENOMS) écrire ici. (AGE, DATE, LIEU DE NAISSANCE) écrire ici. (NATIONALITÉ, ORIGINES) écrire ici. (JOB, ETUDES) écrire ici. (STATUT SOCIAL) écrire ici. (SITUATION FINANCIÈRE) écrire ici. (TRAITS DE PERSONNALITÉ) séducteur, manipulateur, menteur, joueur, coureur de jupons, sarcastique, sûr de lui, arrogant, drôle, violent, impulsif, exigeant. (LIKES) écrire ici. (HATES) écrire ici. (ADRESSE, QUARTIER) écrire ici. (GROUPE) écrire ici.


(ENDROIT FAVORIS A L.A?) écrire ici (5 lignes minimum). (DEPUIS QUAND VIS-TU ICI?) écrire ici (5 lignes minimum). (QUE PENSES-TU DE LA VILLE?) écrire ici (5 lignes minimum).

✰ ✰ ✰


{ static palms melt your vibe. }


Dans cette partie, il faudra nous énumérer au minimum dix points détaillés sur votre personnage. Puisque l'anecdote est facultative, cette partie devra faire au minimum vingt lignes. Si vous souhaitez écrire une ou plusieurs anecdotes, il faudra les poster dans un nouveau post suivant celui-ci. Dans cette partie, il faudra nous énumérer au minimum dix points détaillés sur votre personnage. Puisque l'anecdote est facultative, cette partie devra faire au minimum vingt lignes. Si vous souhaitez écrire une ou plusieurs anecdotes, il faudra les poster dans un nouveau post suivant celui-ci.


(PSEUDO) flashdelirium. (AGE) vingt-trois ans. (AVATAR) sam claflin.


Dernière édition par Maddox Rowe le Dim 29 Jan - 10:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maddox Rowe

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 8

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 22:46

Abbigale se souvient de cette soirée comme si c'était hier. C'était un vendredi soir et après une longue semaine de travail, elle avait grandement besoin de se détendre pour commencer son week-end dans de bonnes conditions. Elle traîna donc deux de ses meilleures amies, Bonnie et June, jusqu'à la discothèque du coin, au Avalon Hollywood. Abby connaissait bien l'endroit puisqu'elle l'avait fréquentée dès qu'elle fut en âge de se rendre en boîte de nuit, ayant toujours vécu à Los Angeles. Une fois à l'intérieur, la belle blonde traîna ses copines par les poignets sur la piste de danse, se déhanchant comme jamais, jouant de leurs longues chevelures au rythme des différentes musiques. Puis, quand elles en eut marre de se trémousser sur le dancefloor, elles rejoignirent le bar pour se déshydrater et commandèrent un cocktail, puis deux, puis trois, puis elles s'arrêtèrent de compter. La parole se libéra, les trois compères ricanaient à présent pour un rien tout en observant la gente masculine qui s'offrait à eux ce soir-là. « Celui-là n'est pas trop mal. » dit June qui indiquait un jeune homme se mouvant avec grâce tout en buvant une gorgée de sa boisson. « Tu parles, il a le même nez que ton père ! » répliqua Bonnie sur le ton de l'humour, même s'il est vrai qu'il n'avait pas un pif avantageux. « Tu vas voir toi ! » se défendit comme elle le pouvait la jeune femme. « Et toi Abby, rien à signaler ? » demanda-t-elle, curieuse. La demoiselle fut tirée de ses pensées. En fait, cela faisait un moment qu'elle observait un jeune homme installé à une table en charmante compagnie. Il lui disait quelque chose mais elle n'était pas sûre de son identité. Confuse, elle répondit : « Heu... si, celui-là là-bas, j'en ferai bien mon quatre heure ! » avoua-t-elle aux duo de commères qui lui servaient d'amies. Elle s'empara alors de sa paille et aspira un peu de sa Piña Colada. « Eh ben je vois qu'on ne se refuse rien ! » plaisanta B. Abbigale se leva et se dirigea droit dans la direction de sa proie et une fois en face de lui, à quelque centimètres, elle fut certaine de qui il était et pour cause, ils étaient sortis ensemble lorsqu'ils étaient adolescents. Lui ne semblait même pas l'avoir remarqué, trop occupé avec les deux très belles plantes qu'il tenait par les épaules et avec lesquelles il riait beaucoup et très fort. Elle se souvenait à présent très bien de lui. Maddox Rowe. Sa famille faisait partie des piliers de la ville, contribuant activement à l'économie de la bourgade, notamment grâce à l'entreprise d'import-export du père Rowe. Tout habitant de la haute sphère de Los Angeles connaissait les Rowe. Abby n'avait jamais oublié Maddie et son charme fou, sa drôlerie à toute épreuve et ses petits plats à tomber à la renverse. En fait, elle n'avait jamais cessé de l'aimer. Elle se tenait là devant lui et se disait qu'elle avait certainement l'air d'une idiote à rester plantée là sans rien dire. Du coup, elle essaya d'engager la conversation alors que Maddox s'emparait de son verre : « Salut, tu te souviens sûrement de moi, on était au lycée ensemble... » « Heu non, désolé, pas du tout. » dit-il sur un ton assez froid. Elle comprit qu'elle n'était pas vraiment la bienvenue et le laissa assis sur sa banquette avec ses pouffiasses. « Quel con. » pensa-t-elle. Abbigale avait entendu dire qu'il était devenu un grand photographe spécialisé dans la mode et qu'il avait pris le melon mais elle ne s'attendait pas à ça. Elle prit alors conscience qu'elle n'était qu'une fille parmi tant d'autres, qu'une gonzesse de plus à son tableau de chasse. Puis à présent, il était visiblement plus porté sur les mannequins aux physiques parfaits qu'à des filles banales comme elle. Abby tourna les talons et revint s’asseoir aux côtés de ses acolytes. « Alors, il est comment ?! » questionna June, l'air très excitée. La blondinette fit mine de ne pas l'avoir entendu, n'ayant pas envie de leur raconter qu'elle s'était pris le plus gros vent de sa vie. Elle héla le serveur et lui demanda un shot qu'elle avala cul-sec. Ses amies comprirent que cela ne s'était pas bien passé et June chercha à lui remonter le moral. « Aller, c'est sûrement un con de toutes façons Abby. » elle se leva du tabouret sur lequel elle était assise et Bonnie l'imita. « Viens, on va danser ! » Elles l'attrapèrent par les bras et la tirèrent jusqu'au centre de la piste de danse. Abbigale avait été vexée par l'attitude de Maddox mais avec l'aide de ses deux comparses, elle avait décidé de passer outre et de profiter de la fête. Les heures passèrent et ils furent gentiment conviés à rejoindre la sortie au petit matin. Les trois demoiselles s'exécutèrent et Bonnie appela un taxi alors qu'elles se trouvaient devant le Avalon Hollywood. C'est alors que Maddox fit son apparition. Abbigale ne put s'empêcher de la fixer, se disant qu'il avait bien changé. Bonnie l'extirpa de ses pensées : « Hé Abby, le taxi est là, il va partir sans toi ! » Mad lui sourit avant de dire : « Ah, je me souviens maintenant, vous vous appelez Abby. » Il ne se souvenait en réalité de rien, ne savait même pas quel était réellement son prénom et elle le savait très bien, mais elle n'en avait que faire. Il marqua une pause avant de reprendre : « Je me suis comporté comme un idiot tout à l'heure. Veuillez m'excuser mademoiselle. » La jeune femme tenta de résister, de le détester mais c'était déjà trop tard. Elle était complètement sous son charme, même dans sa chemise pleine de transpiration de la nuit et les cheveux ébouriffés, elle lui trouvait une immense classe, et il savait l'effet qu'il lui faisait. « Vous viendriez chez moi pour que je puisse pleinement me faire pardonner ? » Elle jeta un œil sur June et Bonnie qui la fusillèrent du regard pour lui faire comprendre que ce n'était pas une bonne idée. Têtue, elle finit par accepter l'invitation. « Ne m'attendez pas les filles. Merci pour la soirée. A plus. » Elle leur fit signe de déguerpir, la laissant seule avec Maddox. Elle avait essayé de lui résister mais la vérité, c'est qu'elle était déjà accroc.

Quelques années plus tard, les deux tourtereaux étaient toujours ensemble, habitant un somptueux loft de Los Angeles. Cela faisait plus d'un an que les amoureux vivaient sous le même toi et un beau samedi de mai, alors que le soleil s'était levé et venait baigner la grande demeure de lumière, Maddox s’affaira en cuisine. Il concocta un petit-déjeuner d'exception pour sa belle. Il lui prépara un chocolat chaud, lui pressa un jus d'orange qu'il accompagna de pancakes, de différentes confitures faites maison, d'un œuf à la coque et de céréales. Maddie avez même confectionné le matin-même un gâteau au chocolat et à la framboise, recouvert de pâte à sucre rose et joliment décoré d'un nœud blanc. Il coupa la plus jolie part et la mit dans une petit assiette blanche. En bon perfectionniste, il voulait que tout soit parfait, ne rien laisser au hasard. Il écrit ensuite un petit mot de son écriture soignée : Pour la plus belle et merveilleuse femme du monde. Ton Maddie qui t'aime. Il déposa le tout sur un plateau, déposa une rose rouge et monta à l'étage sur la pointe des pieds. Il ouvrit doucement la porte de la chambre et déposa le plateau sur le lit, à l'endroit inoccupé. Maddox referma derrière lui et redescendit au rez-de-chaussé, le plus silencieusement possible. Puis, il s'installa au piano. Ses doigts se mirent à courir sur le clavier. Il avait composé et répété cette mélodie pendant des mois sans relâche mais rien n'était trop beau pour Abbigale. Elle avait été une évidence pour lui. Il voulait qu'elle devienne sa femme, la mère de ses enfants, il en était à présent certain. Une douce mélodie s'évadait de l'instrument. Au même moment, Abby se réveilla et découvrit l'attention de son homme, ce qui la fit sourire. Elle dégusta son premier repas de la journée, profitant du concert de son ami, fermant quelques fois les yeux pour mieux profiter des notes qui lui parvenaient. Elle descendit ensuite dans l'immense pièce de séjour, habillée d'une simple culotte. La sublime blonde passa alors ses bras autours du cou du musicien qui tentait de rester concentré sur sa partition. Elle déposa un tendre baiser sur sa nuque avant de dire, amusée. « Tu es bien matinal pour un week-end chéri et que me vaut un tel accueil ? » Il arrêta alors de jouer, se tourna vers elle et l'attrapa par les hanches pour qu'elle vienne s'asseoir sur ses genoux. Pour l'occasion, il avait mis une belle chemise et un de ses pantalons noirs de costume qui lui allaient comme un gant. De celui-ci, il sortit une petite boîte de sa poche et l'ouvrit avant de prononcer le fameux : « Abbigale Saige Keane, veux-tu m'épouser ? » Il ne put s'empêcher de rajouter : « Même si je suis le roi des cons et que je ronfle de temps en temps ? » plaisanta-t-il. « Oui, bien sûr que je veux t'épouser ! » Sa promise s'empara de l'écrin pour observer la bague de fiançailles de plus près. « Mais... mais tu es fou ! Elle a du te coûter une fortune ! » « Rien n'est trop beau pour toi bébé ! » Il l'embrassa passionnément sur la bouche avant de descendre sur sa nuque délicate, sur ses clavicules, le haut de sa poitrine avant qu'il ne se stoppe soudainement. Il plongea son regard dans le sien et lui dit d'un air malicieux : « Va t'habiller avant que je t'ôte cette petite culotte et ne puisse réprimer cette envie de te faire l'amour. » Abbigale se mordilla la lèvre inférieure. « Et qui te dit que je n'en meure pas d'envie moi aussi ? » Elle se leva, le prit par le col de la chemise pour qu'il fasse de même et commença à la déboutonner tout en s'appropriant ses lèvres. Abbigale sentait son cœur s'emballer comme la première fois alors que ses mains se baladaient sur son corps nu. Si elle avait pu douter de lui par le passé, elle était à présent persuadée qu'il était l'homme de sa vie.

Malgré les apparences, Maddox n'avait jamais vraiment cessé d'être infidèle. C'était dans sa nature, il avait beau aimé son épouse de tout son être, il ne pouvait pas se contenir, il avait besoin d'aller voir ailleurs. Peut-être encore plus depuis son mariage et la naissance de son fils. Il se sentait à l'étroit dans cette vie de famille monotone qui ne lui ressemblait pas. C'était un jour comme un autre, Mad était parti travailler au studio photo où il avait donné rendez-vous aux mannequins ainsi qu'à l'équipe marketing de la marque pour laquelle ils travaillaient. Il avait déjà rencontré quelques-uns des top-modèles présents lors de séances passées, dont Romuald, cette jeune égérie française venue conquérir l'Amérique. Maddox lui avait tout de suite trouvé ce « petit truc » qui fait toute la différence, qui rend le petit frenchi si particulier, si hors du commun. Le photographe était sûr qu'il deviendrait un grand nom de la mode, cela sonnait comme une évidence. Quand il entrait dans une pièce, tous les yeux se posaient sur lui. Il avait le don de fasciner et ne laissait personne indifférent. Il dégageait une aura remarquable, presque mystique. Devant son objectif, il était toujours très professionnel, très consciencieux, cherchant toujours à bien faire et ne rechignant jamais quand Maddox lui demandait de refaire une pause. Il n'était pas ce genre de mannequin qui prend la grosse tête dès qu'il a fait un défilé pour une grande maison. Maddox adorait les clichés qu'il avait eu la chance de faire avec Romuald alors quand celui-ci lui demanda s'il pouvait l'aider à constituer son book, ce fut un grand honneur pour lui et il ne put refuser. « Bien sûr, dix-huit heure chez moi demain, ça te va ? » Le jeune homme acquiesça avant de le remercier. Comme prévu, le chouchou de monsieur Rowe arriva à son domicile à dix-huit heure pétante car en plus d'être beau comme un Dieu, il était d'une ponctualité irréprochable. Maddox le fit entrer, un grand sourire barrant son visage. « Bonjour. Mets-toi à l'aise. Tu veux que je prenne ton manteau ? » commença-t-il par dire. « Bonjour Maddox. Oui je veux bien. » répondit aimablement Romuald. « Suis-moi, on va s'installer dans le salon, on sera plus à l'aise. » Le jeune homme s'exécuta et se laissa guider jusqu'au salon où ils prirent place sur le grand canapé en cuir noir. Maddie partit chercher son ordinateur, un MacBook Pro flambant neuf dont il se servait beaucoup dans le cadre de son travail. Il l'alluma et s'adressa à nouveau à Romuald : « Alors dis-moi tout. Comme ça tu as besoin de moi pour te constituer un book. » « Oui, tu me connais bien et j'aurais aimé que tu me dises selon toi quelles sont les photos que tu garderais. » Rowe était touché que son avis importe tant à ses yeux. Il ne voulait pas le décevoir. « Eh bien tu sais, si ça ne tenait qu'à moi, je les garderai toutes ! On va quand même essayer de faire une petite sélection et on verra l'ordre après, qu'en penses-tu ? » « Ça me semble parfait comme programme ! » Les deux hommes passèrent plusieurs heures à choisir les photographies, dans une bonne humeur non dissimulée. Une fois, Maddox lança même à Romuald : « Regarde celle-là, on dirait qu'on t'a mangé ton quatre heure ! Tu nous fusilles du regard ! » Ils se mirent à rire de bon cœur à la plaisanterie de Maddox tel deux vieux amis d'enfance. C'est alors que le regard du photographe croisa celui du mannequin. Ils s'arrêtèrent de rire et il ne sut pas ce qui lui pris, mais Maddox passa sa main sur la joue du blond au regard magnétique avant de déposer un baiser farouche sur sa bouche. « Je... excuse-moi, je voulais pas. » Romuald ne paraissait pas offensé par son baiser, puisqu'il entreprit de défaire les boutons de la chemise de Mad, qui se laissa faire. Dire qu'il n'était pas insensible au charme du top-modèle aurait été un euphémisme. Les deux hommes passèrent la nuit ensemble et au petit matin, ils furent réveillés par la femme du plus âgé alors qu'ils se trouvaient de leur chambre. « Ça va, je ne te dérange pas j'espère !? » cria-t-elle pour réveiller son époux, plus furieuse que jamais. Maddox sursauta, il pensait son épouse en voyage d'affaires pour quelques jours encore. « Lila, je vais tout t'expliquer ! Je te jure, je ne connais pas ce mec ! Je ne t'ai pas trompé ! » tenta-t-il de se défendre comme il le pouvait. « Je ne te crois Mad, tu me mens sans arrêt, je suis épuisée ! » Abbigale s'était aveuglé des années durant, refusant de voir la vérité en face mais ce matin-là, elle avait décidé d'ouvrir les yeux et de faire face. « Je te jure... » « Arrête, arrête, je sais que tu me mens, encore une fois. » le coupa-t-elle. « Prend tes affaires et quitte cette maison. » Sa décision était prise, elle ne voulait plus souffrir à cause de lui. « Je te dis qu'il ne s'est rien passé Abbigale ! » hurla Maddox, comme si cela rendrai ses dires plus vrais. La blonde ramassa deux caleçons qui jonchaient le sol et en balança un des deux à la figure de son mari. « Et ça, c'est pas le tien peut-être ? » Elle lui montra ensuite l'autre. « Et ça, ça doit être le sien, non ? » Rowe se résigna à quitter les lieux et peu de temps après, son amant fit de même.

Sa faisait une semaine que Maddox créchait chez un ami qui avait bien voulu l'héberger le temps qu'il retrouve son logement, car il pensait le regagner une fois l'orage passé, ce qui n'était pas gagné d'avance. Abbigale lui avait donné rendez-vous au bar du coin, le Firefly. Il arriva, l'embrassa sur la joue avant de prendre place face à elle. Le serveur vint prendre la commande de Maddox alors qu'Abby avait déjà bu son expresso. « Un café s'il vous plait. » « Non, il ne va rien prendre, il ne va pas rester longtemps. » rectifia-t-elle. Il attendit que l'employé soit loin pour s'offusquer : « Je n'ai même plus le droit de décider de ce que je veux commander ! » « Tu as perdu tes droits quand tu t'es comporté comme un enfant, incapable de s'occuper de son propre fils ! » reprocha Abbigale. « Je veux divorcer. » Il lui sembla que la Terre s'était arrêtée de tourner, il n'était pas sûr d'avoir bien compris le sens de ses paroles. « Tu... tu peux pas faire ça ! Tu m'aimes, non ? » s'enquit-il. « Oui » dit-elle sans la moindre émotion dans la voix. « Eh bien s'est réglé !  Tu m'aimes, je t'aime, alors restons ensemble. » Elle le regarda d'un air désespéré. « Ça ne suffit plus Maddox. Quand on est ensemble, on se détruit. » Maddie était désemparé, il ne savait plus quoi faire, quoi dire pour la retenir. « J'en ai marre de souffrir, qu'on se blesse l'un l'autre. Tu peux comprendre ?! Je ne veux pas que notre fils grandisse avec des parents qui se détruisent. » Il se prit la tête entre les mains, sentit son estomac se nouer. « Je vais demander la garde exclusive de Tobias. » ajouta-t-elle. A ce moment-là, son sang ne fit qu'un tour. Il tenait à la chair de sa chair comme à la prunelle de ses yeux et ne pouvait se résoudre à ne plus le voir grandir, à ne plus participer à son éducation, même s'il est vrai qu'il n'avait pas été un père exemplaire jusque-là. Il pointa Abbigale de l'index, prêt à sortir de ses gonds. « Je veux bien divorcer, mais tu ne m'empêchera pas de voir mon fils ! » le ton était menaçant mais Lila garda son sang-froid. « Maddox, tu es addict à tout un tas de substances et je n'aurai pas de mal à obtenir sa garde. » dit-elle posément. « Tu vas me le payer ! » Il avait les larmes aux yeux. Il se leva et quitta l'établissement, laissant Abbigale seule à la table.


Dernière édition par Maddox Rowe le Sam 28 Jan - 23:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Wheeler

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 147

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: 3/3
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 22:49

un deuxième Sam mesad
je ne me lasse définitivement pas de sa bouille faint
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maddox Rowe

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 8

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 22:52

Arf, j'aime vraiment pas la compétition et j'avais pas vu qu'il y avait déjà un Sam, je vais sûrement changer du coup. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Wheeler

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 147

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: 3/3
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 22:56

tu veux de l'aide ? ily ily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maddox Rowe

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 8

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:01

Tu peux m'aider à choisir entre Milo Ventimiglia, Michiel Huisman et Jake Gyllenhaal surtout. mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwen Wheeler

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 147

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: 3/3
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:02

OMG, LE CHOIX faint faint faint faint
allez, va pour Milo, il est trop rare youhou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atticus Wood

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 119

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:04

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hazel Larsen

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 7

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:05

Bienvenue  oooh
Les trois sont biens mais mon je penche pour Michiel faint faint (Ou Jake)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maddox Rowe

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 8

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:11

Merci vous deux. I love you
Ahah, vous ne m'aidez pas vraiment là xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erza Ambrose

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 87
Age : 24

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: 4/4
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:14

Si tu prends Michiel, je t'épouse! bed
Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otis Paetz

avatar

IN L.A SINCE : 11/10/2015
POSTS : 650

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: 2/3
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:18

Bienvenue ily
Je dirais Milo car plus rare & puis ses fesses dans This Is Us :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Polly Sargent

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 7

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:21

michiel !!!!!!!!!!!!!!!!! hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maddox Rowe

avatar

IN L.A SINCE : 28/01/2017
POSTS : 8

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 28 Jan - 23:26

Du coup ça fait 3 pour Michiel, 2 pour Milo et 1 pour Jake. hehe
J'attends un peu avant de prendre une décision définitive. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Dim 29 Jan - 15:29

bienvenue et bonne chance pour ta fiche han
bon, alors nous faut un lien on est dans la bande à béré mouais mais si tu deviens le mari infidèle de ma soeur, je pense qu'on va pas s'entendre moh boude shit
Revenir en haut Aller en bas
Jill Harlow
hollywood infected your brain, you wanted a kiss in the rain, living in a movie scene
avatar

IN L.A SINCE : 24/01/2017
POSTS : 52

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Dim 29 Jan - 17:55

MICHMICH I love you
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche. ily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neels Callahàn

avatar

IN L.A SINCE : 29/01/2017
POSTS : 68

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français Uniquement

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Dim 29 Jan - 20:36

    bienvenue sur le forum et bon courage pour la rédaction de ta fiche I love you ily faint
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronnie Potts
Got a long list of ex-lovers They'll tell you I'm insane, you know I love the game
avatar

IN L.A SINCE : 11/10/2015
POSTS : 622

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: (★☆☆)
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   Sam 4 Fév - 14:37

Tu as jusqu'à ce soir pour terminer ta fiche. Sans nouvelles de ta part dans les 48h, nous procèderons à la suppression de ton compte. N'hésite pas si tu as besoin d'un délai supplémentaire. ily
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lalaland.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: { dancing with the devil }   

Revenir en haut Aller en bas
 
{ dancing with the devil }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pre-order de Septembre 2010 / Pury White Angel & Laches Black Devil
» Magic, Mirth, and Mischief Collection - Partie IV
» Devil's Nightcap
» Cover your eyes, the devil's inside ♔ Néron&Harriet
» (morgana) ≈ the devil within.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ empire of the sun. } :: TOES IN THE SAND :: nice to meet you :: ALL YOU HAD TO DO WAS STAY-
Sauter vers: