AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 let's have some fun, arthur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otis Paetz

avatar

IN L.A SINCE : 11/10/2015
POSTS : 650

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: 2/3
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: let's have some fun, arthur   Mar 31 Jan - 18:33



{ let's have some fun }
If you can sit in silence with a person for half an hour and yet be entirely comfortable, you and that person can be friends. If you cannot, friends you’ll never be and you need not waste time in trying.

Les Screen Actors Guild Awards, plus communément appelé par le commun des mortels les SAG Awards, voilà où Otis avait passé sa soirée. Chose qui pouvait paraître assez étrange pour certaines personnes, après tout, Otis n’était pas un acteur, il n’avait pas encore eu l’occasion de composer une musique pour un film, il n’avait donc rien à faire là. Il aurait ri au nez de la personne. C’était mal connaître le système d’Hollywood. Oui, il n’avait fait qu’un passage rapide sur le tapis rouge, les caméras étant braqués sur les nominés –ce qui ne lui avait pas empêcher de profiter d’une petite interview pour dire ce qu’il pensait de la politique actuelle de Donald Trump-. Il n’avait pas été placé sur une des tables les plus proches de l’estrade mais il avait réussi à recevoir une invitation à cause de son simple nom & parce qu’il connaissait du monde. Profitant de la nourriture offerte, il refusa l’alcool à volonté qui lui était proposé pour se consacrer à la cérémonie, parfois à sa partie de Candy Crush. Les récompenses s’enchainaient, il souriait, profitait de la soirée, il aurait pu ne pas se sentir à sa place mais il était comme un poisson dans l’eau. C’était son milieu. Et puis, peut-être qu’un jour, un Oscar viendrait se placer au milieu de ses Grammys, car oui même s’il n’avait jamais osé le dire à haute voix, ne sachant pas à qui le dire et ne voulant pas avoir l’air ridicule –car c’était l’impression qu’il avait à chaque fois qu’il formulait cette idée à haute voix dans sa tête- mais il voulait un jour aider à composer la musique d’un film, un peu comme John Legend l’avait fait l’année dernière. Il fallait attendre le bon scénario et la bonne occasion. Se glissant dans une limousine, il en profita pour se débarrasser de son nœud de papillon qu’il glissa dans la poche de son costume, il était temps d’aller à l’After Party  -nom complet : Weinstein Company & Netflix's 2017 SAG Awards after party. Nom que personne n’utilisait, trop soporifique-. Moins de vingt minutes plus tard, il pouvait déjà apercevoir des statuettes se baladaient dans l’entrée de la Sunset Tower, profitant de l’occasion pour faire un rapide selfie en compagnie du cast de Stranger Things –il avait bingwatché la saison en moins de vingt-quatre heures quand elle était sortie-, il se dépêcha de récupérer un burger vu que son estomac était loin d’être rassasié par le repas proposé lors de la cérémonie. Une bouteille d’eau gazeuse à la main, il n’avait aucun problème pour discuter avec les différentes personnes qui se trouvaient là, s’affichant sur la piste de danse, il fit une petite pause à côté de la piscine, histoire de reprendre son souffle. « Gibbs ? » Oui, Otis avait tendance à appeler les gens par leur nom de famille, même si cela ne leur plaisait pas. Le chanteur savait que son meilleur ami serait présent lors de la cérémonie mais n’avait pas encore eu l’occasion de le voir. L’after-party était le moment idéal à passer en sa compagnie. « I knooooow, I was supposed to text you, but it was your moment. » dit-il avec un grand sourire & en prenant son ami dans les bras pour lui dire bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Gibbs

avatar

IN L.A SINCE : 20/07/2016
POSTS : 52

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: Re: let's have some fun, arthur   Mer 1 Fév - 9:13

Une écriture aux lettres d’or. Des projecteurs éblouissants. Un tapis rouge. Des crépitements et des cris. - Artie ! Mr. Gibbs ! Over here ! Il avait souri, charismatique. Il avait pri la pose, joueur. Mais il ne la quittait pas d’une seconde, son bras fièrement accroché à la taille de Matilda. Ils étaient rapidement passés devant les journalistes, prenant tout de même le temps de répondre à quelques questions concernant leur série commune, Blackswan - nominée ce soir - là dans la catégorie de la meilleure distribution pour une série dramatique - mais aussi leur mariage à venir. Ils avaient, à l’intérieur, rejoint leurs collègues et avaient pris place à la table qui leur étaient destinée. Les catégories s’étaient succédées, et Artie se montrait toujours intéressé par ce qui se passait sur scène dès qu’il sentait la caméra se braquait sur lui. Le reste du temps, il le passait à faire rire sa compagne, et à répondre aux sms de sa sœur. Puis était venu son moment, sa catégorie, celle qui l’avait amenée ici. Les souffles étaient parfaitement retenus lorsque l’enveloppe fut ouverte. Arthur comptait mettre les bouchées doubles cette année, et récoltait bons nombres de prix, tous ceux sur lesquels il n’avait pas encore pu mettre la main. Les Screen Actors Guild Awards étaient les premiers de cette année à avoir nominé l’acteur à succès Arthur Gibbs, fils du non moins célèbre Francis Gibbs, parmi leurs lauréats. Et Arthur Gibbs ne comptait pas repartir les mains vides. Mais avant qu’il n’ait le temps de comprendre, des cris se font entendre à l’autre bout de la salle, et une bande de gamins s’emparent du prix espéré. Il rage, il n’a pas gagné. Il s’empare de la bouteille de champagne et la fourre dans le sac de Chapman. Il ne partira pas les mains vides. Il peste et sourit alors que la caméra s’attarde sur les perdants. Et les catégories avaient continué de s’enchainer, et les prix partaient les uns après les autres. Voilà que la fin de la cérémonie venait de s’annoncer et, sans plus tarder, il avait attrapé la main de Matilda et avait foncé jusqu’à la limousine - louée spécialement pour la soirée - qui les avait amenés à l’after-party. Dans la voiture, il avait ouvert la bouteille volée, et s’était abreuvé de quelques gorgées. La villa abritait déjà les premiers fêtards, ceux qui n’avaient pas pu attendre la fin de la soirée pour venir s’amuser. Arthur laissa sa veste Armani au vestiaire et vérifia encore une fois son téléphone. Instagram affichait fièrement un selfie des gamins-voleurs-de-prix et du célèbre Otis Paetz, chanteur à succès et, accessoirement, meilleur ami de l’acteur. Il sourit, malgré lui, et rangea son portable au fond de sa poche. Matilda était à ses côtés, discutant vivement avec Emma Stone. - I’m gonna get us drinks. I’ll be right back. Un baiser sur la joue et il disparaît dans la foule. Il s’aventure dehors, les yeux dans le vague, cherchant le précieux bar qui pourrait lui offrir un verre désiré. Arthur buvait, mais ne dépassait jamais ses limites. Deux mojitos à la main, il commençait à rebrousser chemin quand son nom jaillit de la foule. - Gibbs ? Un regard en arrière et il découvre le traître se ruait vers lui. - Paetz, what a surprise ! Les deux amis n’avaient pas encore eu l’occasion de se croiser, mais la soirée s’annonçait être un parfait moment à passer entre vieux amis. - I knooooow, I was supposed to text you, but it was your moment. Le chanteur l’enlace et lui tente de préserver ses boissons dans leurs verres. - No, that’s cool. I guess you were too busy taking selfies with the kids. Il ne lui en veut pas vraiment, il n’en veut pas vraiment non plus aux mini-acteurs. Mais il apprécie taquiner son ami, et après la perte du prix, Arthur est d’humeur à entendre à quel point il est meilleur que ces enfants. - You’re here alone, Paetz ? Il se débarrasse des mojitos sur une table, et tape dans le dos d’Otis. Arthur avait toujours eu du mal à suivre les mésaventures romantiques du bellâtre de chanteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otis Paetz

avatar

IN L.A SINCE : 11/10/2015
POSTS : 650

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY: 2/3
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: Re: let's have some fun, arthur   Mer 1 Fév - 23:17

Ok ok, on avait connu mieux comme ami qu’Otis Paetz. Le gars qui ne donnait pas de nouvelles avant la fin de la soirée et qui avait même fait un tonnerre d’applaudissement pour le cast de Stranger Things alors que la série de son meilleur ami était en compétition. Bien sûr qu’il était déçu pour Arthur, évidemment qu’il aurait voulu le voir gagner & repartir avec cette statuette chez lui. Mais, il se devait d’être sincère, il était tombé amoureux de la série et de ces gamins. Le discours poignant de David Harbour l’avait fait se lever de sa chaise pour applaudir à se faire mal aux mains. Ok, il avait aussi failli se faire tatouer XI sur le bras à cause de la série mais avait imaginé le regard de Ronnie s’il lui avait expliqué la raison de cette dernière addition. Oubliant cette idée rapidement, il restait un grand fan de ce bijou qu’était la petite dernière de Netflix. Avec The Crown qu’il avait regardé en une journée aussi. En fait, il passait ses journées de libre devant le service de vidéo, triste, non ?  Voulant se déguiser en Steve pour Halloween, il n’avait malheureusement pas réussi à convaincre sa chère et tendre de se déguiser en Nancy. Bref, Otis était un ami pourri & il était miraculeux que les gens acceptent de le revoir. - Paetz, what a surprise ! Not really, Gibbs savait qu’il serait présent ce soir, Otis lui avait confirmé ça le matin-même. De toute façon, dans ce genre de soirée, il était normal de ne pouvoir voir tout le monde. Avec la foule, le timing qui devait être respecté, le fait de devoir se battre pour être certain d’être correctement nourri. Vous savez, les détails habituels du commun des mortels qui participaient à ce genre de soirée. Ou non. - No, that’s cool. I guess you were too busy taking selfies with the kids. Oups. Instagram l’avait trahi. Ou plutôt il aurait dû y réfléchir à deux fois avant de poster la photo. Surtout après la défaite de son ami. Arthur Gibbs était nominé dans la meilleure série dramatique, il n’était pas gagnant et le chanteur comprenait que ce dernier puisse être énervé. Il n’était pas là pour seulement participer, il voulait gagner. « Sorry … You know that I have this kind of weird obsession with Stranger Things. » Et encore, c’était dit de manière soft vu qu’il n’avait fait qu’en parler après son premier visionnage. - You’re here alone, Paetz ? Cette même question, posait deux ans plutôt aurait eu une tout autre signification, l’idée aurait été de savoir s’il était accompagné par une énième bimbo ou s’il s’agissait d’une soirée pour justement la trouver & la mettre à son bras. Aujourd’hui, cela voulait dire : Ronnie est ici ? Pas loin ? Car oui, Ronnie faisait partie intégrante de sa vie & lorsqu’il sortait en soirée, il était habituel de le voir accompagner de sa copine à son bras. « Yes, Ronnie isn’t here tonight. But we’re still together if that’s what your asking » Il aurait aimé qu’elle soit là, même si elle aurait probablement été désespérée par son attitude parfois. Et oui, il précisait qu’il était toujours avec la jeune femme parce qu’il était évident que pour les gens extérieurs à la relation, cela pouvait sembler compliquer à suivre. Or, les choses étaient simples pour lui actuellement : ils étaient ensemble & il n’avait pas prévu de faire quoi que ce soit qui puisse changer cela. « If you end up drunk, I will film this and put it on instagram, I hope you know that. » dit-il en désignant les deux verres de mojitos. Personne à ses côtés. Il venait de perdre une récompense importante. Disons qu’il en avait fallu beaucoup moins aux deux pour commencer à boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Gibbs

avatar

IN L.A SINCE : 20/07/2016
POSTS : 52

your damn reputation.
RELATIONSHIPS DIRECTORY:
AVAILABILITY:
LANGUE RP: Français et Anglais

MessageSujet: Re: let's have some fun, arthur   Jeu 2 Fév - 19:40

Il s’était excusé et avait disparu dans la foule, laissant sa fiancée seule. Il avait récupéré les deux verres, puis s’était arrêté en chemin. Si jamais Matilda se plaignait de sa disparition, Arthur n’hésiterait pas à dénoncer Paetz. Ça avait toujours été ainsi : les deux amis s’amusaient, mais dès qu’il fallait payer le prix, Arthur disparaissait dans la nature. Papa Gibbs étaient souvent derrière ces disparitions, ou derrière ces gracieux pots-de-vin. Encore aujourd’hui, l’acteur n’avait aucun mal à taire ces faux pas. Une armée de publicistes travaillait h24 pour la célèbre famille Gibbs. On ne pouvait pas en dire autant pour le reste de leurs connaissances. Mais la meilleure des publicités ne donnait pas le talent. Et même si Artie se savait talentueux, il n’avait pas gagné le prix désiré ce soir. Il n’était pas ravi de cette défaite, et le fait que son meilleur ami félicitait l’ennemi ne lui plaisait pas plus. - Sorry… You know that I have this kind of weird obsession with Stranger Things.  Oh oui, il le savait. Lui-même n’avait pas regardé la série, mais en avait tant entendu parler. Paetz étant le premier à lui déblatérer les mérites de ces gamins - il était aussi le seul à en parler autant. - Oh, trust me, I didn’t forget your obsession. Sometimes at night I can still hear your voice talking about this Eleven girl. Sourire moqueur. Tape sur l’épaule. Il n’était sérieux que lorsque les caméras étaient braquées sur lui. Avec Otis, c’était différent. Il ne pouvait s’empêcher de le taquiner, de relever chacune de ses paroles et de s’en moquer à longueur de journées. L’un de ses sujets favoris était d’ailleurs la relation compliquée - euphémisme - qui unissait le chanteur au modèle Ronnie Potts. - Yes, Ronnie isn’t here tonight. But we’re still together if that’s what your asking. C’était ce qu’il sous-entendait, il voulait s’assurer que le couple était toujours vivant. Il ne voulait pas faire d’erreurs. Et il aimait se tenir au courant des dernières ragots concernant le couple. - Well, shame on you, Paetz. Ronnie is a fine girl, you should bring her with you more often-- but don’t you dare tell Matilda I said that. Et le regard qui lui lança était sérieux. Il ne voulait pas perdre sa fiancée suite à une crise de jalousie ayant débuté suite à des bêtises racontées entre deux amis. Il rattrapa son verre, et en but une gorgée. Ce soir était une belle soirée, et même si Artie ne souhaitait pas finir tel un déchet sans nom, il ne pouvait se priver de quelques verres. - If you end up drunk, I will film this and put it on instagram, I hope you know that. Une moue moqueuse vint se planter sur le visage de Gibbs, et rien ne l’empêcha de reprendre une deuxième gorgée. - I expected no less from you ! I would love to give you the other drink, Paetz, but I know you quit drinking. What a shame, really. Il haussa les épaules, désolé. Il avait apprécié les soirées beuveries d’autrefois, et malheureusement, Otis avait renoncé à ces moments. Arthur continuait de boire, moins cependant, respectant les choix de son ami et malgré tout, supportant ces choix. - But you know, Francis Gibbs will pay you to erase those videos. Never ever think of bringing down a Gibbs. Le sérieux est cassé par le sourire lumineux de l’acteur. Si le paternel était à cheval sur l’image de sa famille, le fils aîné s’en amusait, comme il l’avait toujours fait. Il ne payait pas ses publicistes pour ne rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: let's have some fun, arthur   

Revenir en haut Aller en bas
 
let's have some fun, arthur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ empire of the sun. } :: LOS ANGELES COUNTY :: hollywood-
Sauter vers: